Olga Yenou : une entrepreneure décidée à la conquête de la transformation du cacao

Olga Yenou : une entrepreneure décidée à la conquête de la transformation du cacao

Alors que la Côte d’Ivoire est engagée dans un processus de transformation locale de sa production de cacao, Olga Yenou, entrepreneur ivoirienne à la tête de Tafissa est lancé dans cette dynamique avec des objectifs continentaux. Tafissa ou « se lécher les doigts » en langue baoulé est depuis quelques mois entré en jeu dans le secteur de la transformation du cacao ivoirien. Poudres, pâte à tartiner, beurre et autres produits finis à base de cacao, l’ambitieuse entreprise produit tout. Objectif : toucher le marché de « Côte d’Ivoire et [poursuivre] dans la sous-région demain, particulièrement au Nigeria et au Ghana,...
Read More
Olga Yenou : « Nous voulons pousser les Ivoiriens à consommer davantage de cacao »

Olga Yenou : « Nous voulons pousser les Ivoiriens à consommer davantage de cacao »

Nouveaux produits, liens avec les distributeurs, chiffre d'affaires… L'ancienne directrice de l'usine Cémoi dévoile à J.A. ses objectifs et sa stratégie pour sa PME. Tafissa (« se lécher les doigts » en baoulé), c’est la petite marque qui monte à Abidjan. Olga Yenou, sa fondatrice et directrice générale, commercialise depuis un an des produits finis à base de cacao – poudres, pâte à tartiner, beurre – et cherche à lever 3 milliards de F CFA (4,57 millions d’euros) pour développer ses activités en Côte d’Ivoire et dans les pays alentour. Le début de l’aventure, en 2012, fut pourtant agité. À l’origine, l’ancienne...
Read More
La Côte d’Ivoire rêve de chocolat

La Côte d’Ivoire rêve de chocolat

En introduisant une nouvelle politique fiscale, le leader mondial du cacao veut pousser les broyeurs à fabriquer des produits prêts à la consommation. Reste à trouver la bonne recette pour les convaincre… En octobre, au Salon du chocolat de Paris, Olga Yenou a dû réapprovisionner son stand quotidiennement par avion. Les poudres de cacao et les pâtes à tartiner de sa marque, Tafissa (« se lécher les doigts » en baoulé), s’y sont arrachées. Des produits « pure origine Côte d’Ivoire » que cette entrepreneure a déjà lancés sur le marché local, au printemps 2015, avec un certain succès. Si le pays,...
Read More